platon

Pages: 19 (4555 mots) Publié le: 7 janvier 2015
COURS N° 14
DUEL AU SOMMET : PLATON/ARISTOTE
samedi 16 octobre 2004, par Gaëlle Sartre-Doublet


Au risque de faire hurler une partie de vos professeurs (ce cours est donc à prendre avec des pincettes), nous allons étudier ce que peut représenter un "système" de pensée, avec tout ce qu’il peut avoir de pertinent et de... totalitaire.
Certes, Platon fut loin d’être le seul, mais ilfut sans doute le premier : au nom d’un idéal, il collabora à deux dictatures, prôna la mise en commun des enfants sans que ceux-ci puissent connaître leurs parents et bannit de la cité un certain type de musique et de poésie.
Par ailleurs lui-même poète dans ses jeunes années, il estimait que la sagesse n’était réservée qu’à une élite...
Aristote, pourtant disciple de Platon, lui a répondupoint par point.

Histoire de la philosophie, synthèse de cours n°1.
PLATON ( vers 428-347 avant J.C.)


1) Œuvres


Nous reprendrons ici le classement des œuvres de Platon organisé par Derkylidas et Thrasylle en tétralogies.
un drame satirique.Ce classement a en effet l’avantage de rappeler les deux groupes de quatre qu’avait conçus Platon et les tétralogies tragiques : trois tragédies1ère tétralogie : Eutyphron-Apologie-Criton-Phédon
2ème tétralogie : Cratyle-Théétète-Sophiste-Politique
3ème tétralogie : Parménide-Philèbe-Banquet-Phèdre
4ème tétralogie : 1er et 2nd Alcibiade-Hipparque-Rivaux
5ème tétralogie : Théagès-Charmide-Lachès-Lysis
6ème tétralogie : Euthydème-Protagoras-Georgias-Ménon
7ème tétralogie : Hippias mineur et
Hippias majeur-Ion-Ménexène8ème tétralogie : Clitophon-République-Timée-Critias
9ème tétralogie : Minos-Lois-Epinomis-Lettres
2) La philosophie de Platon


Dans ses premiers ouvrages, c’est-à-dire dans les dialogues nommés socratiques, Platon, fidèle disciple de Socrate, s’attache comme lui à définir exactement les idées morales. Il recherche ce qu’est le courage, la sagesse, l’amitié, la piété, la vertu, en professantà l’instar de son maître que la vertu est science et le vice ignorance. Comme lui, il croira que le bien est le but suprême de l’existence et que c’est dans le bien qu’il faut rechercher l’explication de l’univers.
Mais Platon était trop avide de connaissance pour se borner à l’enseignement moral de son maître. En effet, son système est une synthèse de tout ce que l’on savait de son temps, maissurtout des doctrines de Socrate, d’Héraclite, de Parménide, et des Pythagoriciens. Ce qui fait le fond et l’originalité de ce système est la théorie des Idées, exprimée dans le mythe de la caverne(République, livre VII).

Pour atteindre les Idées et monter des Idées inférieures à l’Idée de bien (car il y a une hiérarchie des idées), la dialectique est essentielle :
Il faut commencer par unehypothèse sur l’objet étudié. On la vérifie par les conclusions auxquelles elle conduit.
Si ces conclusions sont intenables, l’hypothèse est rejetée. Une autre prend sa place, pour subir le même sort, jusqu’à ce qu’on en trouve une qui résiste à l’examen. Chaque hypothèse est un degré qui nous hausse vers l’Idée.

Mais la dialectique ne suffit pas à tout. Il est des secrets impénétrables àla raison et dont les Dieux se sont réservé la possession.
Ils peuvent, il est vrai, en laisser voir quelque chose à certains hommes, comme les poètes ou les devins par exemple. Platon n’a pas dédaigné recueillir les croyances égyptiennes et Pythagoriciennes sur l’immortalité de l’âme, mais il se garde bien de les donner pour des certitudes.
Ce sont pour lui des espérances ou des rêves qu’ilexpose dans des mythes d’une poésie sublime.
3) Le spiritualisme de Platon


Platon est marqué d’un caractère profondément spiritualiste. Pour lui, l’âme est éternelle.
Avant d’être unie au corps, elle a contemplé les idées et, grâce à laréminiscence, elle peut les reconnaître, quand elle est descendue dans un corps. Par sa cohabitation avec la matière, elle perd sa pureté, et l’on...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Platon
  • Platon
  • Platon
  • Platon
  • Platon
  • Platon
  • Platon
  • Platon

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !