Quelle définition peut-on donner à l'homme?

1717 mots 7 pages
D'après Rousseau, l'homme se définit à son avantage ou à son inconvénient, par le fait qu'il ait le libre arbitre, et qu'il peut ainsi s'écarter de la nature. Rousseau pose alors les différences essentielles entre l'homme et l'animal; pour cela, il commence par donner la définition de l'animal par le biais d'une comparaison reprise à Descartes: c'est à dire que l'animal n'est rien d'autre qu'un mécanisme très sophistiqué et si bien construit qu’il ne peut suivre que son instinct (l.1-4).
De cette manière, il procède à une seconde comparaison, où la "machine humaine" est caractérisée par sa qualité d'agent libre (l.4-8), qui lui permet de subir ou non son instinct et ses désirs (l.8-10). Rousseau peut finalement peser les conséquences de la liberté humaine, même si celles-ci lui semble plutôt désastreuses (l.10-16). En quoi cette liberté de l’homme, mais aussi le fait qu’il se soit éloigné de cette loi naturelle, ont pu être néfaste pour l’homme.

Dans ce court extrait sur le Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes, Rousseau définit le comportement animal, et celui de l’homme, comme différents. Lorsqu’au début de l’extrait, il utilise une comparaison qui définit l’animal de « machine ingénieuse », JJ Rousseau le présente comme un mécanisme déterminé dans ses choix, dont il ne peut se défaire. L’animal est en quelque sorte « fixé », « réglé » dans ses agissements. Il reprend ici alors la même définition employée avant par Descartes dans Discours de la méthode(1637), qui fait de l’animal un être quasi parfait dans ses choix, comme s’il avait été créé par Dieu. Ainsi la nature, Dieu, lui a donné des sens (la vue, l’ouïe…) pour lui permettre de s’adapter, de vivre et de se protéger dans cette nature; même si l’animal n’a pas des capacités mentales aussi supérieures que les hommes en notion de stratégie (comme la création d’armes, de plans et de défenses…), il sait reconnaitre le danger et comment le fuir. La peur instinctif du

en relation

  • Frida kahlo
    1731 mots | 7 pages
  • La vie, pourquoi la définir?
    1628 mots | 7 pages
  • droit
    1097 mots | 5 pages
  • Le clonage
    1453 mots | 6 pages
  • L'homme travaille t-il uniquement dans le but de satisfaire ses besoins ?
    1786 mots | 8 pages
  • Qu'est-ce que l'habiter?
    603 mots | 3 pages
  • La culture travaille-t-elle à nous rendre plus humains ?
    861 mots | 4 pages
  • La conscience peut-elle definir l'homme?
    1830 mots | 8 pages
  • Commentaire karl marx, capital livre i
    3236 mots | 13 pages
  • Qu'aimer ?
    1953 mots | 8 pages