Résumé sur la consicence - philo

Pages: 5 (1196 mots) Publié le: 12 mai 2011
La conscience

Etymologie : du latin conscientia

Définition : C’est la faculté de se représenter quelque chose.
: Connaissance plus ou moins claire que le sujet possède de lui-même.
: La représentation du monde

La conscience psychologique :
- Elle implique une séparation, une distanciation entre le sujet et l’objet extérieur àlui-même.
- Elle est “perceptive“ et elle porte que des faits
- Aperception plus ou moins immédiate du sujet de ce qui se passe en lui ou en dehors de lui.

La conscience morale 
- Elle peut évaluer ce qui est (les faits) d’après ce qui doit être (les valeurs)
- C’est aussi un jugement pratique par lequel le sujet distingue le bien du mal.
- Elle est “évaluative“ etelle porte sur des valeurs.

Les niveaux de conscience :
- Réfléchie : ou cs thétique
- Passive : celle au réveil, l’ensemble des sensations (cénestésie)
- Spontanée : sans réflexion

La Conscience selon les philosophes :
KANT : Le JE, est unité de la conscience
: La cs de soi n’appartient qu’à l’homme « Est chose ce qui ne possède pas la raison »
: La cs desoi fonde l’unité de la personne « L’homme est capable d’avoir la notion de lui même »

PASCAL :
- Une des spécificités de la cs humaine c’est qu’elle cste dans le temps et du temps qui passe
- C’est une cs malheureuse « C’est que le présent nous blesse, nous le cachons à notre vue parce qu’il nous afflige ; et s’il nous est agréable, nous regrettons de le voir échapper »( Le divertissement : la fuite de soi dans l’action.
- Mais la grandeur de l’homme réside dans son activité spirituelle « L’homme n’est qu’un roseau, le plus faible de la nature, mais c’est un roseau pensant », « Mais quand l’univers l’écraserait, l’homme serait encore plus noble que ce qui le tue, parce qu’il sait qu’il meurt […] l’univers n’en sait rien »

BERGSON :L’intuition = durée et esprit « L’intuition signifie conscience »
= saisie immédiate d’un objet par un sujet « Connaissance qui est même coïncidence »
: Mais cs = mémoire « Conscience signifie mémoire »
« Retenir ce qui n’est déjà plus, anticiper sur ce qui n’est pas encore, voila donc la 1ere fonction de la conscience » « La conscience est un traie d’union entre ce qui a été et ce qui sera, un pond jeté entre la passé et l’avenir »

HEGEL : il y a 2 modes d’existence : L’en soi (existence des choses de la nature, connaissance innée)
: Le pour-soi (cs de soi et du monde et nous entoure)

HUSSERL : Il faut distinguer le sujet pensant (le cogito) quiproduit l’acte de cs (la noèse) et l’objet pensé (cogitatum) qui constitue le noème.

DESCARTES : 1ère méditation
Il décide de mettre en doute toutes ses connaissances (doute = suspendre son jugement)
Les préjugées ( On ne peut pas construire sur ce qui est douteux
( Il fau se défaire des ses anciennes opinions
( Commencer donc à partirdes fondements
( Cela requiert une maturité intellectuelle (maturité =capacité à penser par soi mm)
« De sorte qu’il est nécessaire que j’arrête et suspende désormais mon jugement sur ces pensées et que ne leur donne pas plus de créance que je ferais à des choses qui me paraitrais évidement fausses, si je désire trouver quelque chose de constant dans lessciences »
Isolement de Descartes ou « le poêle de Descartes »
1er principe : la connaissance sensible ou empirique
( Les sens sont trompeurs : le corps est douteux (ex : le rêve, ou la folie)
2ème principe : Les sciences
( L’objet composé (physique, médecine …) est douteux
( L’objet simple (arithmétique, géométrie) est certain, sûr...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Résumé philo
  • Résumé philo 1
  • Résumé philo ii
  • Résumé philo 2
  • philo 1 résumé
  • Résumé cours philo: Le devoir
  • Résumé Philo Walter Benjamin
  • Resume philo liberte

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !