Remuneration

Pages: 65 (16186 mots) Publié le: 15 juillet 2013
L

a fonction financière revêt un caractère très important dans les entreprises modernes Elle constitue le nerf vital de l’activité économique,
l’objet de mon stage pratique consiste à étudier de
façon général les différentes étapes decomptabilisation pour cela j’ai porté mon choix sur
l’entreprise nationale « SONATRACH »
(Division production siège, Direction Finances et
plus précisément au Département comptabilité).

Ce choix a été dicté par le fait que« SONATRACH » est une entreprise qui exerce une
activité dans un domaine économique le plus
complexe.

La démarche adoptée au cours de mon stage a été
d’une part, de me documenterd’avantage sur les
gestions liées à la comptabilisation des opérations et
d’autre part d’étudier les procédures de suivi et de
traitement comptable des transactions réalisées par
l’entreprise d’accueil.Section I : Historique et création :



I-1 Historique :


L’évolution de l’économie mondiale des hydrocarbures ne laisse d’autres choix à l’Algérie que s’adapter à ce nouveau défi.
Consciente du rôle que devaient jouer les hydrocarbures dans la construction du pays, l’Algérie a décidé de prendre en main ce secteur, bien avant l’indépendance.
C’est ainsi que les accords d’Enviantprévoyaient la mise en place de l’organisme saharien dont la tâche essentielle était de proposer des solutions aux questions pétrolières et de veiller au développement de l’infrastructure saharienne.

Mais le code pétrolier saharien, spécialement remanié avant juillet 1962, offrait pratiquement le monopole sur le pétrole algérien notamment des avantages fiscaux importants.

En outre, pour lessociétés françaises ayant leur siège à Paris, les paiements continuaient à s’effectuer en France, si bien que les exportations pétrolières qui représentaient pourtant plus de 60% des exportations globales du pays, passaient inaperçues dans la balance algérienne des paiements.

Pourtant, bien que l’état algérien ait crée, dès le début la Direction de l’énergie et des Carburants, afin d’assurer lecontrôle et la gestion du secteur des hydrocarbures et lui fournir les éléments nécessaires à la définition de sa politique pétrolière.


I -2 Création :


L’état algérien se dota, alors d’un instrument permettant la mise en œuvre de sa politique énergétique en créant le 31 décembre 1963 par le décret N° 63/491 , la société nationale pour le transport et la commercialisation deshydrocarbures : SONATRACH

En 1964, la nécessité d’un troisième oléoduc se faisant sentir, les compagnies françaises projettent la création d’une société de transport pour réaliser et exploiter cet oléoduc.

Le gouvernement algérien demande alors une participation de 51% au capital de cette société. Devant leur refus d’accéder à sa demande ; il décide de prendre à son compte la réalisation de cepipe-line qu’il confie naturellement à la SONATRACH.

Ainsi, la SONATRACH entreprit la première expérience du genre, dans un pays en voie de développement, avec la construction et la mise en service de l’oléoduc Haoud El Hamra-Arzew (801Km).

Elle confirmait par cette réalisation son acte de naissance ; des négociation sont ouvertes dés 1964 et aboutissent le 29 juillet 1965 à   l’accord...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Remuneration
  • La rémuneration
  • La rémunération
  • la rémuneration
  • La rémunération
  • Rémunération
  • Les remunérations
  • Rémunération

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !