Report

1788 mots 8 pages
Insémination artificielle
Aller à : Navigation, rechercher Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2008).
Si vous connaissez le thème traité, merci d'indiquer les passages à sourcer avec {{Référence souhaitée}} ou, mieux, incluez les références utiles en les liant aux notes de bas de page. (Modifier l'article)

Insémination artificielle sur une vache laitière de race montbéliarde. L'inséminateur immobilise le col de l'utérus par voie rectale et injecte le contenu de la paillette de semence préalablement décongelée au bain-marie.
L'Insémination artificielle est une technique de reproduction assistée consistant à placer du sperme dans l'utérus sans qu'il y ait de rapport sexuel.
Lorsque l'on procède à une insémination artificielle de manière non médicalisée, on parle alors d'insémination artisanale.
Sommaire
[masquer]
• 1 Histoire
• 2 Insémination artificielle de la femme
• 3 Insémination animale o 3.1 Techniques o 3.2 Avantages o 3.3 Critiques
• 4 Procéder à une insémination
• 5 Notes et références
• 6 Annexes o 6.1 Articles connexes o 6.2 Liens externes

Histoire
L'insémination artificielle est une « biotechnologie » qui était déjà pratiquée par les Arabes au XIVe siècle1 sur les juments.
C'est Lazzaro Spallanzani, un prêtre scientifique Italien, qui en Europe, en 1780, a découvert et décrit la fécondation d'ovules par des spermatozoïdes et qui fut le premier à réaliser une insémination artificielle (chez le chien)2.
La première insémination artificielle sur un être humain eut lieu à peine neuf ans plus tard (1789) lorsque le chirurgien écossais John Hunter obtint une grossesse en déposant les spermatozoïdes du conjoint dans l'utérus de sa femme. Et c'est en 1884 que fut publié à Philadelphie la première insémination artificielle issue d'un donneur, réussite, grâce au Dr. William Pancoast.
La technique a été perfectionnée au début du XXe siècle par des vétérinaires et des scientifiques, et commencée à être utilisée

en relation

  • Un reporter
    880 mots | 4 pages
  • Report
    4992 mots | 20 pages
  • Reporte
    920 mots | 4 pages
  • report
    3324 mots | 14 pages
  • reporte
    525 mots | 3 pages
  • Smallbusiness report
    11351 mots | 46 pages
  • Ethic report
    3576 mots | 15 pages
  • Photo Reporter
    294 mots | 2 pages
  • Combattre le report
    4622 mots | 19 pages
  • Reporters sans frontieres
    837 mots | 4 pages