Rien

Pages: 2 (266 mots) Publié le: 29 mai 2011
1 On peut trouver plusieurs solutions et s’aider d’expressions du texte.
Mais il faut rappeler que, dans le temps de l’action, Don Juan a déjà vécul’expérience du Jeune Homme depuis quelques mois.
1re étape (jusqu’à « On ne peut mieux ») : À la recherche de soi. Les
deux personnages échangent des proposamicaux sur la manière dont ils
s’envisagent eux-mêmes. Ils font leur autoportrait intérieur : l’un cherche à
se connaître, l’autre croit se connaître.L’un descend dans « l’obscur et dans
l’impénétrable » de son âme (son moi), l’autre ne se pose pas de question
sur les « mystères de l’humanité ». La formulede Don Juan sur « le sommeil
» et la « veille » suggère l’obsession du personnage.
2e étape (jusqu’à « Chacun de son côté ») : Les plaintes de Don Juan.La complaisance de Sganarelle est contraire au rôle qu’il se donne. Une
conscience authentique permettrait à Don Juan de voir plus clair en lui.
3eétape (jusqu’à la fin de la scène) : « Don Juan n’est plus Don Juan ».
Discussion autour d’un changement plus que surprenant. Sganarelle a
mené son enquête !10

Tout cela n’empêche pas Sganarelle d’être
pragmatique (confiance en lui, rationalisme pratique). Chez lui, raison et
déraison se côtoient, maisce représentant du commun des mortels n’essaie
pourtant pas, comme Don Juan, d’éclaircir ses « replis ». Sa fonction dramaturgique
(comme chez Molière)est de « raisonner » avec son maître (sur
l’âme, la conscience), de mimer le mystère qui l’entoure, de pressentir un
drame qui se prépare.
11
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Rien de rien
  • rien de rien
  • rien de rien
  • Rien
  • Rien
  • Rien
  • Rien
  • Rien

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !