Roman

3100 mots 13 pages
Introduction
Le roman se définit tout d’abord comme un récit fictionnel, avec des personnages de papier sorti de l’imagination du romancier. Ces derniers ont comprit l’utilité et l’intérêt de rapprocher les personnages avec la réalité, car ceci leur donne plus de crédibilité auprès des lecteurs. Les romanciers ont de ce fait cherché à effacer les frontières entre leur imagination et la réalité. Pensez-vous que la tâche du romancier, quand il crée des personnages, ne consiste qu’à imiter le réel ? Mais, la création littéraire de personnages romanesques ne serait-elle qu’une œuvre d’imitation ? S’il est vrai que le romancier s’inspire et imite le réel pour élaborer ses personnages, il n’en reste pas moins que le héros romanesque est une création personnelle qui peut quelque fois s’éloigner de la réalité pour le plus grand plaisir de ses lecteurs.

I- Oui il imite le réel
Dans sa création littéraire, le romancier se doit tout d’abord de nous faire découvrir son œuvre comme quelque chose proche de la réalité. Le lecteur doit être ancré dans l’histoire, il doit pouvoir s’identifier aux personnages, c’est tout d’abord pour cela que le romancier a une tâche première, que l’histoire de son roman imite la réalité de son temps. Les personnages, sont en effet le miroir des hommes, chaque lecteur doit pouvoir s’y retrouver. Les personnages sont les éléments principaux du roman, c’est eux qui lui donnent vie. Ancrés dans un temps, dans une époque et dans un lieu bien précis les personnages ont une fonction d’identification, c'est-à-dire que le lecteur se voit en eux. Il y a alors un phénomène que l’on appelle un transfert. La vraisemblance des personnages aide le lecteur à comprendre l’histoire. En effet, si le personnage est une personne banale de son temps, vivant des diverses aventures, l’histoire en sera plus crédible. Par exemple, Madame Bovary, un roman de Flaubert, est une femme vivant dans un univers bourgeois de province, ce qui est tout à fait possible à

en relation

  • Le roman
    683 mots | 3 pages
  • Roman
    2311 mots | 10 pages
  • Le roman
    2375 mots | 10 pages
  • Le roman
    501 mots | 3 pages
  • Le roman
    1105 mots | 5 pages
  • Le roman
    1164 mots | 5 pages
  • Roman
    687 mots | 3 pages
  • Le roman
    1702 mots | 7 pages
  • Le roman
    2314 mots | 10 pages
  • Le roman
    4291 mots | 18 pages