Suis-je ce que j'ai conscience d'être ?

1700 mots 7 pages
Descartes, en 1644 a écrit : « Par le mot de penser j'entends tout ce qui se fait en nous de telle sorte que nous l'apercevons immédiatement par nous mêmes ; c'est pourquoi non seulement entendre, vouloir, imaginer, mais aussi sentir, est la même chose ici que penser. » . C'est ainsi qu'il exprime sa définition de la pensée, de la conscience. Cependant, suis-je ce que j'ai conscience d'être ?L'être que je suis est-il l'être dont j'ai conscience ? La voie externe est la voie du comportement de l'individu, de son entourage sociale, de sa psychologie, de son caractère. Est-ce que je peux déterminer mon identité par le biais de la conscience ? Par l'introspection ? Par l'autoinspection du moi réel ? Le sujet a conscience de lui même, des limites de la conscience, c'est pour cela qu'il faut insister sur les déterminismes inconscient de la conscience. La conscience est donc l'instrument que possède l'humain pour réfléchir, et ainsi se donné l'impression d'être supérieur aux autres animaux. Pour acheminer ce développement philosophique, nous présenterons un plan en trois parties, la première soutenant la thèse exprimé par le sujet, la seconde soulignant les limites de la conscience de nous même, pour enfin terminer sur une synthèse permettant d'allié thèse et antithèse dans le but de répondre à la question posée. C'est John Locke qui va exiger l'apparition du mot conscience, ce terme désigne le sentiment intérieure de ses propres pensées. En effet, celui-ci a sa propre thèse concernant la conscience de soi. Il pense être ce qu'il a conscience d'être, car la conscience est l'auteur de ce qu'il est, dans la mesure ou c'est celle là même qui fait son identité personnelle, elle produit donc le 'moi', et le sentiment d'être le même sujet identique. « Je suis ce que j'ai conscience d'être » a t'il écrit. Chez Locke, il existe une substance permanente, invariable, qui résiste à la modification permanente du corps et de la pensée. Cette substance, serait l'âme, celle qui fait le

en relation

  • Suis-je ce que j'ai conscience d'être ?
    681 mots | 3 pages
  • Suis-je ce que j'ai conscience d'être?
    758 mots | 4 pages
  • Suis-je ce que j’ai conscience d’être ?
    1316 mots | 6 pages
  • Suis je ce que j'ai conscience d'être ?
    1291 mots | 6 pages
  • Suis-je ce que j'ai conscience d'être
    790 mots | 4 pages
  • Suis-je ce que j'ai conscience d'etre
    1003 mots | 5 pages
  • Suis-je ce que j'ai conscience d'être ?
    1485 mots | 6 pages
  • Suis-je ce que j'ai conscience d'etre
    1802 mots | 8 pages
  • Suis je ce que j'ai conscience d'etre?
    891 mots | 4 pages
  • Suis-je ce que j’ai conscience d’être ?
    1533 mots | 7 pages