Violence

1706 mots 7 pages
PLAN Introduction i-La syntaxe narrative du texte 1-La structure et les éléments discursifs 2-Le schéma narratif canonique II-Statut des acteurs 1-statut sémiologique 2-Statut symbolique iii-Projection des pôles actantiels sur le carré véridictoire 1-schéma actantiel 2-carré véridictoire iv-La morale fondamentale à tirer

CONCLUSION

Introduction L’analyse du texte littéraire nécessite la prise en compte d’un certain nombre d’éléments susceptibles de le rendre intelligible. De ce fait, l’analyse sémio-narrative se révèle comme une méthode pour accéder au texte car la sémiotique s’intéresse à la signification telle qu’elle se manifeste dans le texte. Notre réflexion sera axée sur l’analyse sémio-narrative du texte ayant pour titre ‘’le silence de Dieu’’. Apres avoir dégagé la syntaxe narrative, nous nous intéresserons au statut sémiologique et symbolique des acteurs, tout en projetant les pôles actantiels sur le carre véridictoire sans oublier de tirer la morale fondamentale.

i/ La syntaxe narrative du texte 1-Structure et éléments discursifs du texte Ce texte est une légende norvégienne, bâti en quatre paragraphes. En effet, le premier paragraphe (une vielle légende …un miracle) correspond à la partie introductive laissant voir l’idée de foi qui anime les différents acteurs. En ce qui concerne le deuxième paragraphe (Un jour …rien dit à la personne) renvoie à la situation initiale de l’histoire. C’est un jeu d’acteurs entre le personnage principal, Haakon et le Christ consistant à une substitution de place. Quant au troisième paragraphe (Mais un jour …s’en alla aussi) présente les éléments perturbateurs tels que l’homme riche, le pauvre homme et le jeune homme qui, en fait, sont des personnages secondaires. Enfin, le quatrième et dernier paragraphe (Quand la croix … garda le silence) renvoie à la situation finale, marquée par le retour à la situation de départ où

en relation

  • Violence
    1477 mots | 6 pages
  • violence
    104841 mots | 420 pages
  • Violence
    1823 mots | 8 pages
  • La violence
    4890 mots | 20 pages
  • Violence
    579 mots | 3 pages
  • La violence
    801 mots | 4 pages
  • La violence
    839 mots | 4 pages
  • la violence
    367 mots | 2 pages
  • la violence
    10148 mots | 41 pages
  • La violence
    764 mots | 4 pages