L'existentialisme

1583 mots 7 pages
L’existentialisme
C’est une doctrine philosophique dont l’initiateur avait été le philosophe danois Sören Kierkegaard et que les philosophes Karl Jaspers et Martin Heidegger avaient reprise et continuée. Elle prend avec J.P.Sartre en France un aspect particulier. De théorie abstraite, elle devient expérience concrète. C’est pourquoi l’existentialisme s’exprime chez Sartre, non seulement dans ses œuvres philosophiques, mais aussi dans ses romans et pièces de théâtre.
L’existentialisme s’intéresse aux situations concrètes et aux expériences affectives immédiates( la solitude, le désespoir, l’angoisse, la nausée, etc.). L’existence précède l’essence : de destin et de déterminisme sont réfutées. ce qui prime c’est le fait d’exister, de se sentir présent dans ce monde. Quant à notre nature, notre réalité profonde, elles résultent de notre action. L’homme n’est d’abord rien, devient ensuite et devient tel qu’il choisit de se faire. L’homme détermine lui-même son essence. Tout existe avant d’être, l’existence est la condition préalable à l’essence. Ainsi l’existence précède l’essence. I- Les caractéristiques de l’existentialisme selon Sartre : 1- La liberté L’homme étant existant d’abord, ensuite étant construit par ses choix, on ne peut l’expliquer transcendantes à l’homme. L’homme est maître de ses choix. Il est donc libre : « nous sommes condamnés à être libre »disait Sartre. La liberté est le pouvoir de la conscience de néantiser c-à-d. d’annihiler les divers déterminismes dont elle peut être l’objet. L’homme façonne lui –même ce qu’il croit être juste et de ce point de vue il est seul responsable de ses actes. Ainsi la seule essence qui puisse préexister à l’homme est la liberté inconditionnée et absolue. 2- La responsabilité : Sartre explique que l’homme par ses choix définit le sens de la vie, la sienne et celle des autres : « l’homme, étant condamné à être libre, porte le poids du monde entier sur ses

en relation

  • L'existentialisme
    8015 mots | 33 pages
  • L’existentialisme
    544 mots | 3 pages
  • L'existentialisme
    513 mots | 3 pages
  • L'existentialisme
    347 mots | 2 pages
  • L'existentialisme
    918 mots | 4 pages
  • L'existentialisme
    1538 mots | 7 pages
  • L'existentialisme
    783 mots | 4 pages
  • l'existentialisme
    3600 mots | 15 pages
  • L'existentialisme
    820 mots | 4 pages
  • L'existentialisme
    587 mots | 3 pages