L'histoire du management, l'organisation scientifique du travail

Pages: 42 (10453 mots) Publié le: 11 juin 2012
100 ANS DE MANAGEMENT
INTRODUCTION :
De Taylor à Drucker, de la Ford T au Web, les hommes, les produits qui ont révolutionné l'entreprise.
Des généraux ou des évêques, qui a inventé le management ? L'Armée et l'Eglise, Voilà deux grands modèles d'organisation - remarquables par leur durée, soulignent les experts. Sornettes, rétorquent quelques provocateurs : vous ne saviez pas que l'homme deCro-Magnon, au fond de sa caverne, taillait déjà des silex à la chaîne ? A lui seul, notre XXe Siècle a vu défiler assez de doctrines et de méthodes pour qu'on se garde d'ouvrir un procès en paternité. Un sur vol chronologique sur cent ans est déjà terriblement hasardeux. Les gourous profilèrent, la pensée jaillit en milliers de pages, les théories s'empilent, s'effondrent et renaissent sousd'autres formes, où les idées fortes. «Publish or perish» (publier ou mourir), les Américains sont champions toutes catégories de la littérature de management : L’Europe a presque toujours vécu sous ce vent dominant. Notre découpage par périodes ne doit pas non plus laisser croire que chacune d'entre elles met aux poubelles ce qui l'a précédée. Francis J. Gouillart, l'un des dirigeants de GeminiConsulting, affirme au contraire que chaque génération porte la suivante sur ses épaules : une certaine profondeur de champ n'est donc pas inutile afin de comprendre le management d'aujourd'hui. Enfin, il faut se rappeler que les auteurs ont parfois fait faire des bêtises aux acteurs. Et que le premier stratège de l'entreprise reste ... celui qui en tient le manche.

1900-1920LE MANAGEMENT «SCIENTIFIQUE »
II s'appelle Taylor et invente en 1911 l'organisation scientifique du travail. Son nom va traverser le siècle. D'autres seront rapidement jetés aux oubliettes...
Formidable progrès ! En 1908, année de lancement de la Ford T, son montage réclamait douze heures vingt. Dans les années 20, une heure vingt suffira. Produit de masse, produit bon marché, le modèle sera vendu au total à près de 15millions d'exemplaires. Comment en est-on arrivé là ? Henry Ford, le patron fondateur de la firme, qui est sauf farfelu, a fait ce calcul bizarre : sur les 7 882 opérations que comporte la construction d'une Ford T949 requièrent de robustes gaillards et 3 338, des hommes d'une force physique normale. Le reste était à la portée « de femmes ou de grands enfants ». 2 637 opérations peuvent êtreaccomplies par des unijambistes, 715 par des manchots, 670 par des culs-de-jatte, 10 par des aveugles, 2 par des amputés des deux bras ... Le pionnier de l'industrie automobile veut prouver par là qu'il est possible de spécialiser les tâches et de décomposer le travail gestes élémentaires, tout en rationalisant la production et en augmentant le rendement. C'est ce qu'il a fait chez lui : l'ouvrier netourne plus autour de la voiture à assembler, c'est la chaîne qui défile devant le poste de travail. Il suffit ensuite de cadencer les mouvements et de tout standardiser - les véhicules devant être identiques, « comme deux épingles au sortir d'une usine d'épingles ».Henry Ford est un précurseur, mais il puise son inscription chez Frederick W. Taylor, un passionné de l'étude du travail humain etgrand maniaque du chronomètre En 1911, devenu ingénieur-conseil à la Bethehem Steel, Taylor invente une « organisation scientifique du travail » censée accroître la productivité en réduisant la « flânerie » (sic) des ouvriers. Il est convaincu qu'une « coopération amicale » entre le patron et les travailleurs pour augmenter la plus-value, permettra d'accélérer à la fois les bénéfices de l'un et lesgains des autres. Objectif, par parenthèse, assez éloigné de l'image négative qui colle au taylorisme de fait, la réalité sera moins idyllique. Beaucoup d'entrepreneurs vont profiter à sens unique d'une doctrine qui aboutit souvent à la déshumanisation des tâches. Mais cela n'empêchera pas le système Taylor d'envahir la planète.
Si le mangement tient davantage de l'art que de la science
,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'organisation scientifique du travail
  • L'Organisation Scientifique Du Travail
  • Taylor et l’organisation scientifique du travail
  • L'organisation scientifique du travail
  • Taylor et l’organisation scientifique du travail
  • L'organisation scientifique du travail
  • L'organisation scientifique du travaille
  • L'organisation scientifique du travail

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !