« L'homme est condamné à être libre » J-P Sartre

848 mots 4 pages
La liberté de l'homme a toujours été une question fondamentale. En effet, depuis l'Antiquité, l'homme discute son rapport au monde et s'interroge sur sa liberté, qu'elles soient individuelles ou qu'elles s'inscrivent dans son rapport aux autres. La conception de la liberté chez les Anciens diffère de celles des Modernes ; aujourd'hui la liberté individuelle et propres à chacun semble primer davantage que chez les Anciens. Néanmoins, peu importe la conception que l'on se fait de la liberté, les hommes ont toujours eu conscience de cette liberté. A cet effet, ce qui différencie l'homme des autres espèces vivantes c'est qu'il a une conscience. C'est ce qui ensemble faire sa grandeur, toutefois il y a un prix à payer puisque justement par définition de l'homme peut et doit se positionner face a ses actions comme le disait déjà Sartre au XX siècle, « l'homme est condamné à être libre ». Nous allons procéder en deux parties distinctes en nous posant les deux questions suivantes ;
Comment justifier la thèse de Sartre vis-à-vis aux différents contextes politiques dans le monde ?
Par ailleurs et de façon plus générale comment l'idée évolue-t-elle au cours des étapes de l'existence ?

Revenons à nos interrogations. Ainsi, toute forme de liberté dépend du contexte socioculturel dans lequel l'on est amené à exister. Tout le monde ne n'est pas sur un pied d'égalité et pourtant ; l'homme de voir de toutes les façons de se définit en tant qu'être humain et par là même se frayer un chemin qui mène à une certaine forme de liberté. Prenons l'exemple de la deuxième guerre mondiale. La première cause de celle-ci est relative aux comportements d'Adolf Hitler et de la propagation gigantesque que sa politique a mis dans le monde. Au début du XXe siècle, l'Europe et surtout l'Allemagne connaissait une crise économique sans précédent du aux événements en tête (guerres, crises). À tout de suite faire profiter de cette situation économique désastreuse pour prendre le pouvoir imposer

en relation

  • L'existentialisme est humanisme
    4877 mots | 20 pages
  • L’EXISTENTIALISME EST UN HUMANISME
    4877 mots | 20 pages
  • L'existentialisme est-il un humanisme ?
    1616 mots | 7 pages
  • Existence
    2796 mots | 12 pages
  • Sartre
    3855 mots | 16 pages
  • Commentaire sur sartre
    1880 mots | 8 pages
  • Existentialisme francais
    10466 mots | 42 pages
  • L'existencialisme est à l'humanisme.
    3822 mots | 16 pages
  • Sartre - les mains sales
    3116 mots | 13 pages
  • La conscience et le temps
    682 mots | 3 pages