35 kilos d'espoir

par

Une œuvre divertissante

Le récit, raconté à la première personne du singulier, est une œuvre de divertissement qui permet de s'identifier pleinement à Grégoire. Le lecteur suit avec passion les aventures du héros, il ressent avec lui ses joies, ses peines et ses espoirs. 

         Le style de la narration, plutôt oral, correspond à la langue parlée par la jeunesse française, en adéquation totale avec le personnage de Grégoire et son âge. Anna Gavalda fait donc de 35 kilos d’espoir un roman d’apprentissage qui s’adresse à l’enfance. Bien que le message soit profond et touche à une question essentielle du système éducatif, l’auteure parvient à le faire passer sans rendre le texte étouffant ou trop pesant. En restituant les sujets de son roman à travers le point de vue d’un enfant et sa touche d’humour particulière, Anna Gavalda parvient à atténuer, dans une certaine mesure, des sujets sérieux tels que les problèmes conjugaux des parents de Grégoire et leur divorce, la maladie de son grand-père et le thème de la mort, ou encore la crainte et l’angoisse de l’échec.

         « PS...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Une œuvre divertissante >

Dissertation à propos de 35 kilos d'espoir