Chaque homme dans sa nuit

par

Axes de lecture

Riche américain élevé en France dans la culture des deux pays et marqué dans son christianisme par le puritanisme bostonien (fascination du mal et de la chair), Julien Green (1900-1998), converti au catholicisme, écrit des sombres romans au réalisme ou au fantastique également terribles, peignant le monde livré au mal et aux combats de la chair et de la grâce, dans une langue classique et pure, avec une parfaite technique romanesque traditionnelle à l’instar de celle de Mauriac. A l’inquiétude spirituelle se mêlent les problèmes que posent à Julien Green son attrait pour l’homosexualité. Le roman où apparaissent le mieux  toutes ces caractéristiques est le fruit de l’âge: « Chaque Homme dans sa nuit », publié en 1960. Celui-ci s’oriente autour de deux thèmes majeurs : le mysticisme de Julien Green et l’indicible.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Axes de lecture >

Dissertation à propos de Chaque homme dans sa nuit