Claude Gueux

par

Albin

Étymologiquement, Albin désigne la blancheur, la pureté. Il est l’un des codétenus de Claude Gueux et fait preuve d’une naïveté et d’une candeur dont on image communément qu’elles sont étrangères au monde de la prison. Il fait preuve d’une générosité et d’un esprit d’entraide hors du commun, proposant son pain au personnage principal lorsque celui-ci se retrouve totalement effondré et faible sur le sol de sa cellule. Son jeune âge – il n’a que vingt ans –, sa maigreur et sa pâleur font de lui une figure de martyr, en décalage avec l’univers carcéral sombre et austère.

Si son nom réfère à celui du monde de l’enfance et à l’innocence qui s’y rapporte, la relation qu’il entretient avec Claude Gueux prend très vite des airs familiers, et un lien filial se noue entre les deux compagnons de cellule.

 

Inscrivez-vous pour continuer à lire Albin >

Dissertation à propos de Claude Gueux