Claude Gueux

par

Le directeur des ateliers

Surnommé M. D., il est la figure froide et inamovible qui régit les ateliers de la maison centrale de Clairvaux, où est enfermé Claude Gueux pour avoir volé de quoi nourrir et chauffer le foyer où vivent sa compagne, obligée de se prostituer pour vivre, et leur petite fille. Il apparaît très vite que M. D. est jaloux de Claude, et il se montre agressif envers lui car il n’approuve pas la relation privilégiée qu’il a avec les autres détenus et la bonne influence qu’il exerce sur eux, particulièrement sur le jeune Albin. Il décide d’ailleurs, dans un élan de cruauté, de séparer les deux hommes, changeant Albin de cellule. Cet acte de simple malveillance heurte Claude, qui tente alors de faire revenir Albin dans son quartier de la prison. L’hostilité grandit entre le directeur – dont l’arbitraire de la décision est incarné par la réponse renouvelée qu’il oppose aux demandes de Claude : « Parce que » – et le détenu, jusqu’au meurtre de celui-ci, qui paie cher son manque d’humanité, mais qui semble aussi payer pour tout un système.

 

Inscrivez-vous pour continuer à lire Le directeur des ateliers >

Dissertation à propos de Claude Gueux