Correspondance avec Élisabeth et autres lettres

par

Résumé

« Correspondance avec Élisabeth et autres lettres » est un ensemble de lettres échangées entre René Descartes et la princesse Élisabeth de Bohème entre 1643 et 1650. Les lettres rassemblées sous forme de livre constituent une des plus grandes sources d'information sur la vie du grand philosophe René Descartes et de la princesse Élisabeth.

Le livre commence par les précédentes correspondances de Descartes, avec La reine Christine de Suède, dont le sujet principal est l'union entre le corps et l'âme. Pour Descartes, le corps et l'âme sont deux entités bien distinctes, le corps s'étend dans l'espace et interagit avec ce dernier, à travers des sensations corporelles, tandis que l'âme est une entité pensante, impalpable, immatérielle. L'union du corps et de l'âme pour Descartes, c'est aussi reconnaître que certaines de nos expériences sont le fruit des deux entités, ce qui est appelé le « dualisme ». Parfois, on ressent avec le corps et l'âme, et ces deux entités, même séparées, peuvent concorder dans une même et unique sensation.

Tout débute en 1642, lorsque la princesse Élisabeth lit les Méditations métaphysiques de Descartes et demande conseil à son médecin. Ce dernier, n'ayant pas toutes les réponses, la dirige vers Descartes en personne. C’est alors qu’elle entreprend une correspondance avec le philosophe.

La correspondance commence avec une analyse des engagements philosophiques d'Élisabeth. Au premier rang des engagements de la princesse se trouve l’idée que les phénomènes naturels doivent avoir des explications mécanistes. Une autre position qu’elle soutient est l'opposition au fait que Descartes diminue l'importance de l'autonomie de l'esprit au...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Résumé >

Dissertation à propos de Correspondance avec Élisabeth et autres lettres