Correspondance avec Élisabeth et autres lettres

par

René DESCARTES

Il est considéré par beaucoup comme l’un des fondateurs de la philosophie Moderne. Il est notamment connu pour son côté provocateur, « Enfin Descartes vint», et surtout sa célèbre formule sur le cogito « Je pense, donc je suis ». Pour ses contemporains, il était une personne de bon conseil, notamment sur les questions d’ordre philosophique. Les correspondances qu’il a eues avec toutes ces personnes en sont la meilleure preuve. Son carnet de correspondance remplit d’éminentes personnalités compte entre autre la princesse Elisabeth. Les multiples lettres qu’ils ont échangées attestent de la grande estime qu’ils éprouvaient l’un pour l’autre. Certaines déclarations de la princesse montrent d’ailleurs à quel point ces échanges étaient bénéfiques pour elle : « Vos lettres me servent toujours d'antidote contre la mélancolie ». Son rôle dans l’ouvrage pourrait donc être assimilé à celui d’un ami, d’un conseiller, et d’un psychologue, autant de choses qui témoignent de la versatilité de l’homme. Mais c’est le philosophe qui a surtout été sollicité par la princesse, car fort de ses théories sur les preuves de l’existence de Dieu, l’union de l’âme et du corps, et les facultés de l’homme, il était la personne la mieux indiquée pour répondre aux épineuses questions d’Elisabeth. 

Inscrivez-vous pour continuer à lire René DESCARTES >

Dissertation à propos de Correspondance avec Élisabeth et autres lettres