Crime et châtiment

par

L’amour

Dostoïevski nous présente différents amours dans cette œuvre. L’amour familial qui se caractérise par celui de Dounia pour Raskolnikov ou encore celui de Sonia pour sa famille. Ensuite l’amour amical tel celui de Ramouzikine pour Raskolnikov. Enfin l’amour entre un homme et une femme.

Dans ce roman, l’amour est abordé de deux manières :

D’abord positivement : l’amour est lié à la souffrance et à la misère. L’amour est ici caractérisé par le sacrifice au profit des autres. C’est un véritable don de soi. Sonia vend son corps par amour pour sa famille. Raskolnikov tue par amour pour l’humanité car il a de grands desseins pour elle. Dounia reste attachée à son frère malgré le crime qu’il a commis.

Ensuite négativement : l’amour se veut possessif et s’exprime à travers des hommes qui veulent posséder des femmes. On a Loujine qui veut profiter de la situation délicate de Dounia pour l’épouser. Derrière la figure du sauveur d’honneur qu’il veut incarner, se cache un homme vil qui veut profiter de la faiblesse d’une femme. On a ensuite Svidrigaïlove qui a fait perdre à Dounia son honneur. Il veut la posséder de force et se suicidera à la fin du roman lorsqu’il se rendra compte qu’elle ne sera jamais à lui.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur L’amour >