Deux amis

par

L'officier allemand

La description faite de l’officier allemand ressemble un peu à celle d'un monstre : « Une sorte de géant velu, qui fumait, à cheval sur une chaise, une grande pipe de porcelaine [...]. » Il parle français et explique à ses deux prisonniers la situation dans laquelle ils se trouvent. Il semble avoir beaucoup d'humour : « Eh, bien messieurs, avez-vous fait bonne pêche ? » ; « Fais-moi frire tout de suite ces petits animaux-là pendant qu'ils sont encore vivants. Ce sera délicieux » – mais un humour ici très déplacé qui rend malsaine l’atmosphère des scènes. C'est un homme peu patient puisqu'il ne fera que peu de propositions aux deux amis pour obtenir leur mot d'ordre avant de les fusiller sans plus de remords.

Inscrivez-vous pour continuer à lire L'officier allemand >

Dissertation à propos de Deux amis