Du côté de chez Swann

par

Le temps et la mémoire

Proust construitune formidable fresque temporelle avec Àla recherche du temps perdu dont Du côtéde chez Swann est l’introduction. Le roman est construit comme unesuccession de souvenirs du narrateur Marcel – des souvenirs incomplets etparfois inexacts qui se succèdent, l’un évoquant l’autre dans la mémoire dupersonnage.

Eneffet, le volume commence par Marcel qui décrit ses tentatives de s’endormir,qui lui rappellent le moment de s’endormir alors qu’il était encore enfant. Cesouvenir de sa mère qui venait le border lui rappelle à son tour le dîner deses parents avec Swann, qui lui rappelle encore les deux parcours de sespromenades à Combray : celui de Méséglise et celui de Guermantes. Lestatut social de Swann évoque le souvenir du moment où il a rencontré Odette,alors qu’il fréquentait encore les Verdurin.

Mais leprincipe des souvenirs du narrateur n’est pas appliqué à l’intégralité del’œuvre. En effet, il y a des épisodes qui ne peuvent être des souvenirs dunarrateur, car il n’était pas encore né.

Àl’image du goût des madeleines qui fait apparaître à Marcel les dimanches àCombray, la sonate de Vinteuil a le même pouvoir sur Swann, en lui rappelant desjours plus heureux en compagnie d’Odette.

« Certes, ce qui palpite ainsi au fond de moi,ce doit être l’image, le souvenir visuel, qui, lié à cette saveur, tente de lasuivre jusqu’à moi. Mais il se débat trop loin, trop confusément ; à peine sije perçois le reflet neutre où se confond l’insaisissable tourbillon descouleurs remuées ; mais je ne puis distinguer la forme, lui demander comme auseul interprète possible, de me traduire le témoignage de sa contemporaine, deson inséparable compagne, la saveur, lui demander de m’apprendre de quellecirconstance particulière, de quelle époque du passé il s’agit. »

C’estainsi qu’à travers tout le roman, le lecteur est porté à travers le temps dansles souvenirs d’un personnage ou d’un autre. Quittant la perspective présentepour retourner dans le passé, revenant dans le présent, juste pour replongerdans la mémoire du narrateur. L’œuvre est donc marquée par une discontinuité etune temporalité qui se rattache à la psychologie du narrateur et non à lachronologie des événements.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Le temps et la mémoire >