Histoire de ma vie

par

Sophie-Victoire Delaborde

C’est à travers « L’Histoire d’une famille, de Fontenoyà Marengo » que l’auteur nous dévoile l’histoire d’amour passionné quis’installe entre Sophie-Victoire et sa fille Aurore. Cependant, cetépanouissement sera bref, car la survenance de nombreux malheurs font d’elleune personne plutôt désagréable. Ceux-ci débutent avec la mort de son bébé d’unmois, Auguste, frère d’Aurore. La souffrance due au décès d’Augustes’approfondit avec un évènement aussi tragique : la mort de son mariquelque temps après. À partir de ce moment, le caractère de Sophie-Victoirechange. Et, petit à petit, toute la tendresse donnée à Aurore encore petite setransforme en tyrannie. De fortes tensions naissent entre elle et sa fille. Nepouvant plus s’entendre, Aurore est confiée à sa grand-mère paternelle quidevient sa tutrice. Après la mort de celle-ci en 1822, Sophie-Victoire récupèresa fille pour aller s’installer à Paris. Les relations mère-fille ne se sontpas rétablies pour autant. Seul le mariage d’Aurore avec Casimir Dudevantapaise les tensions entre les deux femmes.

Malgré la profonde tristesse qu’elle a pu faire endurer à sapropre fille pendant une bonne période de sa vie, cette dernière reste à sescôtés jusqu’à son dernier souffle. Elle est même présente au moment où sa mèremeurt : « Elle s’était regardéeau miroir, elle avait souri. Sa main avait laissé retomber le miroir, et sonâme s’était envolée. »

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Sophie-Victoire Delaborde >