Jane Eyre

par

Résumé

Le roman débute avec la mort du père de Jane Eyre. Jane est alors recueillie par Mr Reed, son oncle, et son épouse. Mr Reed meurt peu de temps après. Jane reste quand même chez Mrs Reed, car la veuve avait promis à son mari – le frère de la mère de Jane – de prendre soin d’elle. Toutefois, Mrs Reed n’aime pas Jane, et la traite moins bien que ses cousins, John, Eliza et Georgiana. Eliza et Georgiana sont deux jeunes filles vaines et orgueilleuses ; quant à John, il la harcèle et la maltraite. Un jour, après une violente dispute entre Jane et lui, Mrs Reed punit Jane si sévèrement qu’elle fait une syncope. Elle est soignée par un apothicaire – comme les servantes –, et non un médecin. Celui-ci tente de l’aider en proposant à Mrs Reed d’envoyer Jane en pensionnat. Jane rejoint alors le pensionnat de Lowood, un internat pour orphelines dirigé par Mr Broklehurst ; les conditions de vie y sont rudes. Jane se fait une amie, Helen Burns ; toutefois cette dernière contracte la tuberculose lors d’une épidémie qui frappe l’internat – à cause des conditions de vie rudimentaires des pensionnaires – et meurt. Suite à cette épidémie, l’internat est réformé et transformé en établissement de qualité.

Au bout de six ans passés dans cet internat en tant qu’étudiante, Jane y devient professeur, mais après deux années de travail, elle passe une annonce dans le but de trouver un poste de préceptrice. Elle reçoit une réponse de Mrs Fairfax, l’intendante du domaine de Thornfield, qui lui demande de prendre en charge l’éducation d’Adèle, une enfant recueillie par Mr Rochester, propriétaire du domaine. Jane y passe des mois paisibles, Adele étant obéissante et vive d’esprit. Elle rencontre Mr Rochester ; celui-ci étant tombé de cheval, elle lui vient en aide. Elle apprend à le connaître lors de longues conversations et devient vite sa confidente. Peu à peu l’admiration qu’elle éprouve pour ce personnage brusque et lunatique se transforme en amour, même si Jane est consciente de leur différence d’âge et de fortune. Un jour, un incendie d’origine inconnue – et dont Jane accuse Grace Poole, une servante de Thornfield, d’en être l’auteur – se déclare à Thornfield. Jane sauve Mr Rochester de cet incendie. Par la suite, Mr Rochester prévoit d’épouser Miss Ingram, une mondaine, par souci des convenances et également par intérêt.

Jane apprend la mort de son cousin, qui s’est suicidé après avoir perdu sa fortune et ruiné sa santé. C’est alors que Mrs Reed demande à voir Jane ; elle lui remet une lettre sur son lit de mort, dans laquelle son oncle lègue son héritage à elle seule. Quand elle retourne à Thornfield, Mr Rochester lui propose un poste de préceptrice en Irlande. À cette perspective, Jane pleure. Mr Rochester l’embrasse alors et lui avoue qu’il l’aime. Il lui demande de l’épouser. Elle accepte de devenir sa femme et Mr Rochester lui dévoile qu’il a tenté de la rendre jalouse en se servant de Miss Ingram. Cependant, le jour du mariage, Jane apprend devant l’autel que le mariage est impossible, Mr Rochester étant déjà marié. Il s’est marié jeune, sous la pression parentale, mais son épouse est devenue folle. Jane découvre qu’elle vit à Thornfield même, et que Grace Poole est en charge de sa garde. Bouleversée, Jane quitte Thornfield, ne pouvant se résoudre à devenir la maîtresse de Mr Rochester.

Elle se rend à Whitcross, une région qui lui est inconnue, où elle est contrainte de mendier auprès du pasteur St. John Rivers. Elle noue des liens avec les sœurs du pasteur, Mary et Diana, chez qui elle reste un mois. Elle cache son identité à ses hôtes et se fait appeler Jane Elliot. St. John lui trouve un poste de professeure dans l’école qu’il a fondée, à Morton. Elle s’installe alors dans le village et se fait très vite apprécier par le voisinage. Elle rencontre Miss Oliver, et apprend qu’il est prévu qu’elle, Jane, épouse le pasteur, bien que ce dernier ne croie pas en la durée de ce mariage, car elle lui ferait renoncer à son désir de devenir missionnaire.

Jane révèle au bout de quelques mois sa véritable identité à ses hôtes. Ces derniers lui révèlent qu’ils sont cousins, et que St. John et ses sœurs ont été déshérités car Jane était l’unique héritière de Mr Reed. Elle décide alors de vivre avec eux et de partager l’héritage. Elle lie des liens de plus en plus étroits avec St. John, qui la demande en mariage, non pas par amour, mais par devoir religieux, dans le but qu’elle l’accompagne en Inde, où il compte devenir missionnaire. Bien que son amour pour lui ne soit que fraternel, elle s’apprête à accepter sa demande, lorsqu’une nuit, elle entend une voix sourde – qu’elle croit être celle de Mr Rochester – qui l’appelle. Elle décide alors de se rendre à Thornfield pour prendre des nouvelles de lui. Elle découvre Thornfield en ruine et incendié ; elle apprend que la femme de Mr Rochester, après plusieurs tentatives, a incendié la propriété, puis s’est jetée du toit. En essayant de sauver sa femme et les résidents de Thornfield, Mr Rochester est devenu aveugle et a perdu une main. Elle va le voir au manoir de Ferndean, où il vit seul depuis peu. Jane se rend compte que son amour pour lui est intact, et ils se marient, leur amour ne rencontrant désormais plus d’obstacle.

De leur côté, Mary et Diana ont pu se marier grâce à leur nouvelle fortune, tandis que Mr Rochester finit par recouvrer en partie la vue deux ans plus tard.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Résumé >