Jane Eyre

par

Le difficile équilibre entre autonomie et amour

Jane Eyre est l’histoire de la lutte acharnée d’une femme contre les préjugés et pour la maîtrise de soi. En effet, au début de l’histoire, elle n’est qu’une orpheline à Gateshead, totalement dépendante des personnes qui régissent l’établissement ; elle est complètement réprimée, oppressée. Son parcours se construit donc autour d’une recherche de sa propre identité qu’elle doit bâtir sur de solides fondements. Elle va le faire à mesure qu’elle va découvrir l’indépendance et l’amour, et parvenir à trouver un équilibre entre les deux. Elle doit donc s’émanciper des conditions de vie restrictives que lui impose le pensionnat – image réduite de la société dans laquelle elle va plonger – afin de reconquérir sa liberté de penser et de faire des choix.

Dans ce but, elle s’entoure de personnages à la personnalité aussi autonome que la sienne : Helen Burns en est le parfait exemple. Celle-ci avisera Jane sur la façon dont elle ne doit laisser personne décider du chemin que sa vie prendra. Partageant une relation basée sur le respect mutuel et non le rapport de force, Jane découvre que l’amour et l’affection peuvent se marier à l’autonomie dès lors que l’un ne cherche pas à s’imposer à l’autre : c’est cet équilibre qu’elle trouve auprès d’Helen et de Mme Temple.

Cependant, Jane a une profonde envie, presque un besoin, de donner, de se...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Le difficile équilibre entre autonomie et amour >

Dissertation à propos de Jane Eyre