Kamo et moi

par

Le monde des adultes

L’enfant est alors amené à réfléchir sur le monde des« grands ». Mais pour mener sa réflexion encore plus loin, Pennacchoisit de le confronter directement à cette situation. Il est mis face à unesituation où les rôles sont inversés : l’enfant est adulte et les adultessont enfants. L’enfant prend alors conscience que la vie d’adulte, et ici plusprécisément celle de parent, est loin d’être évidente. Il y a mille chosesauxquelles penser : le ménage, les courses, l’argent, la maladie, etc.Être parent, c’est avoir de sacrés responsabilités, et notamment cellesd’autrui. Le narrateur réalisera qu’en tant qu’adulte, c’est à son tour deprotéger ses parents devenus enfants. Quand ils tomberont malades, il devra lessoigner, être à leur chevet et tout faire pour qu’ils aillent mieux. Ilconnaîtra l’inquiétude et l’impuissance que peuvent parfois ressentir lesparents vis-à-vis de leurs enfants : « Leurs poitrines nebougeaient plus, leurs lèvres étaient mi-closes sur l’éclat de leurs dents […]”- Pope, Moune, arrêtez ! Allez, on arrête de jouer.” Je mebattais depuis trop longtemps… j’avais perdu tout espoir de ramener Pope etMoune à la surface… »

Toutes ces situations permettent à l’enfant de connaîtreles deux facettes du monde adulte : il y a plus de liberté, moinsd’interdits, mais plus de responsabilités et tout de même quelques contraintes.Les adultes ne sont pas très différents des enfants : ils ont peur, commePope, font des bêtises, des erreurs.

Grâce à ce livre, le jeune lecteur peut se sentir un peuplus serein, un peu plus libre, et avoir un regard neuf sur le monde desadultes qui lui semble parfois dur à comprendre.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Le monde des adultes >