Kim

par

Résumé

En cette fin de XIXe siècle, l'Inde vit sous domination britannique : elle est le plus beau joyau de l'empire de la reine Victoria. C'est là, à Lahore, que vit Kim. Le jeune adolescent est le fils d'un soldat irlandais franc-maçon ayant servi dans le régiment des Mavericks, et d'une femme elle aussi irlandaise, morte quand il était tout jeune. Enfant blanc – donc un sahib – il n'en est pas moins pauvre parmi les pauvres, et mène une vie insouciante et joyeuse parmi les autres enfants pauvres de la ville, un peu mendiant, un peu chapardeur, toujours gai, et ami de tous : Anglais, musulmans, hindouistes ou bouddhistes. C'est pourquoi l'enfant est surnommé l'Ami-de-Tout-au-Monde. Il lui est facile de passer pour un petit Indien, ou un mahométan, selon son humeur ou ses besoins. Sa religion ? Il n'en pratique aucune et les respecte toutes. Il a été baptisé, certes, mais peu lui chaut. Son identité, c'est sa liberté, et le papier donné par son défunt père qu'il porte toujours au cou, certificat retraçant le parcours de l'homme dans l'armée et la franc-maçonnerie. Tel est Kimball O'Hara, dit Kim.

Un jour, sa route croise celle d'un vieux lama tibétain, Teshoo Lama, descendu des lointaines montagnes. L'homme est en quête de la Rivière de la Flèche que le Bouddha fit jaillir autrefois. Son but ultime est de se libérer de la Roue de la vie, et d'atteindre la félicité. Kim décide de l'accompagner et de devenir son chela, son disciple. L'enfant guide, soutient et protège le vieil homme qui, tout juste sorti...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Résumé >

Dissertation à propos de Kim