L’âge d'homme

par

Mise en doute de l’authenticité des souvenirs

La question qui demeure en suspens pour chacune des autobiographies reste celle du pacte. Il reste des précautions à prendre lorsque le lecteur parcourt un tel ouvrage, il ne faut pas prendre tous les souvenirs rapportés pour une transcription de la réalité. Revenons quelques instants sur ce pacte qui est « esprit de vérité » et non vérité pure. Leiris nous dit : « si je veux être objectif », mais le veut-il vraiment ? Mais encore, est-ce possible ? Une autobiographie n’est-elle pas toujours un récit subjectif ?

 

A. Sélection des souvenirs

 

Un premier argument en faveur de cette absence d’objectivité est la sélection des souvenirs. L’auteur qui rédige son autobiographie ne raconte pas toute sa vie dans les détails du jour de sa naissance au jour de l’écriture, il opère des choix dans le récit de ses souvenirs. C’est un passage obligé pour tout auteur qui veut écrire sa vie, lequel se doit de sélectionner les informations à...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Mise en doute de l’authenticité des souvenirs >

Dissertation à propos de L’âge d'homme