L'art poétique

par

Présentation

Nicolas Boileau (1636-1711) est non seulement un écrivain et critique français mais également un grand poète dont les œuvres ont marqué la littérature du XVIIème siècle. Fils d’une famille bourgeoise de quinze enfants, il fait d’abord des études de théologie puis de droit avant de se lancer dans une carrière juridique en devenant avocat en 1656 bien que ce domaine ne l’inspire pas vraiment.

Ce n’est qu’à la suite de la mort de son père qu’il se consacre à la littérature qui constitue une passion pour lui. Son frère Gilles Boileau l’aide à entrer dans le monde de la littérature où il côtoie les mondanités artistiques dans les salons grâce auxquelles il apprendra à être un homme de lettres. Plus tard, « Les Satires », « Le Lutrin », « Epîtres », de véritables tableaux de mœurs satiriques, prouveront son talent et sa passion pour les lettres.

La poésie est aussi un art sacré pour Nicolas Boileau puisqu’il écrit « L’art poétique » en 1674 : il s’agit d’un poème didactique composé de onze cents alexandrins, regroupés en quatre chants. Tout au long de ce poème, Boileau fait référence à de nombreux personnages réels et fictifs, tous connus dans l’histoire de la littérature française. Il s’en sert comme référence pour justifier ses propos ou, au contraire, pour critiquer et dénoncer certaines de leurs idées. Mais, ce qui fait de « L’Art poétique » une œuvre unique, c’est l’éloge que Boileau y fait de ses contemporains comme Molière ou Racine et d’anciens grands de la littérature et de la...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Présentation >

Dissertation à propos de L'art poétique