L'auberge rouge

par

Analyse de l'oeuvre

Le premier thème qui nous intéresse dans le cadre de cette étude c’est le sentiment. Le sentiment c’est la connaissance plus ou moins claire donnée d'une manière immédiate ; une sensation, une impression. C’est aussi un état affectif complexe et durable lié à certaines émotions ou représentations. Le sentiment est un sujet prégnant de notre roman. Qu’il soit amical, religieux, maternel, ou même amoureux, il occupe une place de choix dans cet ouvrage. Eugène Delacroix a déclaré : « Cette vie d'homme qui est si courte pour les plus frivoles entreprises est pour les amitiés humaines une épreuve difficile et de longue haleine. » et sa citation s’avère pertinente quand on pense à l’amitié qui lie Magnan et Frédéric. Si le premier reste fidèle à son ami et éprouve un sentiment à toute épreuve, le second, peut-être fatigué par l’altruisme que suppose ce sentiment n’hésite pas à condamner son ami à un sort déplorable. Prosper Magnan est un jeune homme pieux qui déteste le péché et se dégoûte d’avoir, l’espace d’un instant, nourri des pensées et des désirs impurs. Cette amour de la vérité lui vient de son éducation catholique et il s’efforce de vivre au quotidien « comme au jour de sa première communion, où il s’était cru digne des anges, parce qu’il avait passé la journée sans pécher ni en paroles, ni en actions, ni en pensée » (p.36). Il est dévoué, respecte la mémoire de son père et pense à sa mère, à la prière quotidienne qu’elle fait sans doute à son intention. L’amour que le fils ressent pour la mère, cette dernière le partage pour son...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Analyse de l'oeuvre >

Dissertation à propos de L'auberge rouge