L'élégance du hérisson

par

Renée Miche

Renée a 54 ans, elle est la concierge d’un immeuble bourgeois parisien. Elle est veuve et ne se porte pas en très haute estime, elle le dit elle-même : elle est petite, vieille, laide, grassouillette, elle a des oignons aux pieds, une haleine de mammouth au réveil, et elle cultive un air revêche. Sa description ne donne pas envie d’en savoir plus sur elle : « rombière » au « dos voûté », à « la taille épaisse », aux « jambes courtes », aux « pieds écartés » et à la « pilosité abondante »… Bref, le parfait stéréotype de la concierge à laquelle personne ne fait attention, à qui personne ne parle, qui vit dans sa grotte, repliée sur elle-même.

Renée a pour seule compagnie son chat Léon (baptisé en référence à Léon Tolstoï), mais aussi et surtout ses livres. C’est d’ailleurs cela qui fait sa véritable beauté, sa richesse, et qui fait d’elle un être exceptionnel : elle a une immense culture, elle aime la philosophie, la littérature, se passionne pour le cinéma japonais et observe le monde avec intelligence, protégée comme un petit animal dans sa tanière avec tous ses livres. Elle est donc une femme atypique, qui s’est construite en se protégeant des autres et de leurs regards, et qui protège son secret en dissimulant son érudition derrière une rusticité et une niaiserie feintes. Toutefois, deux personnes réussiront à percer ce secret pour parvenir à connaître vraiment Renée.  

Inscrivez-vous pour continuer à lire Renée Miche >

Dissertation à propos de L'élégance du hérisson