L’Ile des Gauchers

par

Algernon

Anglais dans l’âme, dans le maintien et dans l’esprit, ilest le valet de chambre de la famille Cigogne. Domestique acharné et compulsif,il accompagne ses maîtres sur l’île des gauchers plus par principe que parenvie. D’un naturel attachant, fidèle et discret, il est aisément irritable, surtoutquand l’honneur anglais est outragé.

Vieux et usé, il ne s’intéresse guère aux jeux de l’amour,même pris dans l’engrenage fatal de l’île étrange où l’absurdité de son maître,comme il le dit lui-même, l’a conduit.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Algernon >