L’Ile des Gauchers

par

Résumé

Alexandre Jardin est un romancier français qui rencontre un succès populaire important en dépit d’un succès critique mitigé. Si ses derniers textes se sont plutôt penchés sur des sujets graves, comme Des gens très bien (2011) ou Joyeux Noël (2011) qui traitent des familles – la sienne dans le premier – qui ont collaboré pendant l’Occupation nazie en France, Ses premiers romans (par exemple Le Zèbre en 1988 et Fanfan en 1990) se consacraient à la captation des mécanismes de la passion. L’Île des Gauchers (1992) ne fait pas exception à la règle et la NRF définit d’œuvre, sur la quatrième de couverture, comme son véritable « premier roman d’amour ».

 

         Jeremy Cigogne, trente-huit ans, aristocrate anglais de la fin du XIXe siècle et du début du XXe, a des problèmes sentimentaux avec sa femme, Emily, qu’il a épousée sept ans auparavant : il ne ressent plus un amour profond et authentique pour elle, sans se montrer négligent pour autant. La passion a disparu, le désir s’est estompé, et Jeremy se retrouve pantois, alors qu’Emily, elle, l’aime pleinement. Emily souffre de la situation. Cigogne désespère, et demande à qui veut bien l’écouter « comment fait-on pour aimer ? ». Personne ne lui fournit une réponse...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Résumé >

Dissertation à propos de L’Ile des Gauchers