La cantatrice chauve

par

Un titre étonnant

Le titre proposé par l'auteur a en effet de quoi surprendre. De manière générale, le titre d'un roman, d'une pièce ou de toute autre forme d'écrit reflète le contenu, l'intrigue du livre. Or ici, il n'y a aucun rapport réel avec une cantatrice chauve : les personnages se retrouvent à discuter dans un salon, de manière plus ou moins intense, mais sans en aborder le sujet de manière concrète et significative. Il n'existe dans cette pièce, qu'un seul moment où la cantatrice chauve est évoquée. Là encore, cela est fait de manière succincte et parfaitement absurde : alors que l'on s'interroge sur la santé de cette cantatrice, la seule réponse est « Elle se coiffe toujours de la même façon ». C'est une phrase déstabilisante puisqu'il est évident qu'on ne peut se coiffer lorsqu'on n'a pas de cheveux. Ce sujet semble être un sujet tabou car suite à une certaine gêne de la part des protagonistes, chacun reprend le cours de la discussion, comme si de rien n'était.

Cette absence de logique entre le titre et le contenu même de la pièce est en parfait accord avec le style absurde qu'a choisi de produire Ionesco : le théâtre de l'absurde étant déstructuré, décousu, illogique, il semble normal que le titre suive les mêmes règles que la pièce. On peut donc considérer que le titre sert d'entrée en matière pour le lecteur/spectateur.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Un titre étonnant >

Dissertation à propos de La cantatrice chauve