La condition humaine

par

Kyoshi Gisors

C’est le personnage principal du roman. Il est jeune, d’obédience communiste et plein d’idéaux. Malraux ne s’attarde pas sur son physique. Il le présente simplement comme un jeune homme avec « un visage de Samouraï », ce qui est un signe de détermination. On sait également qu’il est métisse et que son père est un éminent professeur. Il est également fiancé à une jeune femme qu’il aime énormément : May.

Kyo est le chef de la révolution à Shangaï. C’est un idéaliste. Il estime que ce qui donne un sens à sa vie, c’est la lutte pour son peuple. C’est également un homme d’action. Sa réflexion à ce propos le montre bien « les idées ne devaient pas être pensées. Elles doivent être vécues ».

Il restera fidèle à ces idéaux jusqu’à la fin. Il ne les reniera pas malgré la torture et mourra avec ces convictions. Se sachant condamné, il se suicidera en absorbant une capsule de cyanure.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Kyoshi Gisors >

Dissertation à propos de La condition humaine