La ferme des animaux

par

Résumé

Un soir, une fois Jones, le propriétaire de la Ferme du Manoir parti se coucher, tous les animaux se réunissent pour écouter le vieux et sage cochon ; il a rêvé que les terres étaient délivrées du joug de l'homme : « L'homme est la seule créature qui consomme sans produire. Il ne donne pas de lait, il ne pond pas d'œufs, il est trop débile pour pousser la charrue, bien trop lent pour attraper un lapin. Pourtant le voici suzerain de tous les animaux. » Il en appelle donc à une révolte contre cet être qui les opprime et les tue : « Débarrassons-nous de l'homme, et nôtre sera le produit de notre travail. » Trois nuits après avoir fait ce discours, le sage meurt. L'activité clandestine des animaux s'intensifie alors, dirigée par les cochons qui propagent le système philosophique – l'animalisme – inventé par le vieux sage, propre à justifier leur révolte. Ils s'attaquent à tous les arguments des autres animaux qui entrent en contradiction avec leur doctrine ; en effet certains ne voient pas pourquoi l'on s'attaquerait à l’homme qui les nourrit ; Moïse le corbeau, quant à lui, à la solde du fermier, raconte que la Montagne de Sucrecandi, le paradis des animaux, assurera le bonheur de tous après la mort. Mais finalement, après que leur fermier eut un jour oublié de les nourrir, le soulèvement des animaux se fait et les hommes désertent la ferme devant l'armée d'animaux qui se dresse contre eux.

La vie sans hommes débute alors. Les cochons décident d'écrire un...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Résumé >

Dissertation à propos de La ferme des animaux