La jalousie

par

Franck

Franck est l’élément déclencheur de la jalousie du narrateur. Il est représenté, selon la vision distordue que l’homme jaloux a de lui, comme l’antithèse parfaite de celui-ci. Ainsi, même si les descriptions que le narrateur nous livre sont rares et fortement subjectives, nous pouvons voir Franck comme quelqu’un de grand, musclé et imposant, hâbleur et charmeur. Il incarne le contraire exact du narrateur qui s’imagine sa femme volée par cet homme qui, du haut de sa verve et de son énergie, peut combler A… de toutes les manières, quand lui ne le peut.

Si les deux hommes semblent être des contraires au niveau physique, il en va de même de leur comportement : Franck est bavard, il monopolise souvent la parole et se défend bien, à l’inverse du narrateur qui lui demeure silencieux, enfermé dans ses pensées bouillonnantes. Si celui-ci est résolument tourné vers l’intérieur, son propre intérieur mental déboussolé, Franck, lui, est définitivement orienté vers l’extérieur, ouvert au monde, avide de le conquérir et de lui imposer son existence. En cela, les deux hommes représentent deux antithèses parfaites, deux rapports au monde tout à fait différents.

La jalousie du narrateur trouvera cependant de quoi être satisfaite lorsque A… va déclarer presque ouvertement, moyennant une métaphore touchant à la médiocrité en matière de mécanique de Franck, l’impuissance sexuelle de celui-ci. Cherchant un terrain sur lequel il pouvait enfin le devancer, le narrateur se trouve satisfait de cette petite victoire sur cet homme à la confiance en lui débordante. La relation du narrateur à...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Franck >

Dissertation à propos de La jalousie