La petite Fadette

par

Une nouvelle forme de thérapie?

L’histoire nous incite à prendre conscience de ce que la peur de l'autre, la méchanceté, le manque de confiance en soi, le jugement fondé sur des apparences ou des on-dit peuvent engendrer sur nos vies, comment nous pouvons nous transformer jusqu’à devenir autre. Et en cela, le lecteur peut se remettre en question, réfléchir sur les personnes que l’on côtoie sans les connaître, que l’on juge sans savoir, en se fondant sur des apparences. L’évolution des personnages met en perspective ce changement de position que l’on doit opérer pour grandir, pour mieux vivre avec les autres, en se détachant des préjugés et des rumeurs infondées. « Tu connaîtras que s'il est doux d'avoir l'amour d'une belle, il est utile d'avoir l'amitié d'une laide; car les laides ont du désintéressement et rien ne leur donne dépit ni rancune. »

C’est donc une forme de thérapie, de réflexion sur soi et sur les autres qui est mise à l’œuvre ici, et en prenant part à l’histoire faite de sentiments délicats et complexes, en éprouvant les émotions inspirées par les personnages, on se remet soi-même en question, on remet la tolérance et la bonté au centre de nos valeurs, avant les apparences trompeuses.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Une nouvelle forme de thérapie? >

Dissertation à propos de La petite Fadette