La petite sirène

par

Résumé

C’est en 1837 que l’écrivain danois Hans Christian Andersen publie pour la première fois La Petite Sirène dans un recueil de contes pour enfants. Depuis sa publication, le conte a été critiqué pour la morale contenue à la fin de l’histoire, fin qui a été soit gardée soit modifiée dans les nombreuses adaptations réalisées par la suite. La Petite Sirène fait en effet partie de ces histoires, tout comme le Faust de Goethe, qui ont été remaniées au gré des contraintes propres aux genres qui ont recueilli l’œuvre : opéra, théâtre, poésie, film cinématographique et film d’animation. Dans son récit, Andersen plonge le lecteur aux côtés d’une petite sirène dans sa double quête de l’amour et d’une âme immortelle.

 

Au fond de l’océan, où l’eau est d’un bleu profond et transparent, vit un peuple de sirènes, gouverné par le roi de la mer. Ce peuple est loin d’habiter dans un désert marin, puisque pousse en ces lieux une végétation luxuriante faite d’arbres et de plantes dont les « tiges et feuilles sont si souples qu’elles ondulent au simple mouvement de l’eau comme si elles étaient vivantes ». Le château féérique du souverain ondin se situe dans l’abysse le plus profond.

Au moment où commence l'histoire, le roi, veuf depuis plusieurs années, y habitait avec sa vieille mère « fière de sa noblesse » et ses six filles. La plus jeune était la...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Résumé >

Dissertation à propos de La petite sirène