La petite sirène

par

Les caractéristiques du conte de fées

Les personnages:

L'héroïne est une adolescente qui incarne l'innocence de la jeunesse. Son statut, social et familial, apparait comme typique du conte de fée: la Petite Sirène est une princesse. Entourée de cinq sœurs, elle est la plus jeune fille du roi des mers.

Les personnages du récit symbolisent l'idée manichéenne du conte de fées qui sépare radicalement le bien du mal. Les bons et les méchants sont catalogués par des descriptions et des actions bien distinctes. L'héroïne est évidemment belle, pure, mise à part, et rêve d'amour comme toute princesse. Sa requête consiste à retrouver son prince avec le soutien de sa famille que l'on peut définir d'adjuvants.

La sorcière est l'opposante. C'est l'être mauvais qui prive la Petite Sirène de sa voix, autrement dit, de son côté humain. La sorcière incarne le mal et, par ses pouvoirs, a le droit de vie ou de mort sur l’héroïne.

Le schéma narratif:

Situation initiale → La formule «Bien loin dans la mer» met en place le décor, sans précision ni indication. C'est une formule semblable au classique «Il était une fois» qui introduit au récit une connotation lointaine et imprécise. Les personnages et le contexte sont présentés, le décor est planté.

Élément perturbateur → Le jour de ses 15 ans, la première vision du monde terrestre bouleverse le récit. Le naufrage, le sauvetage du prince, et l'apparition du sentiment amoureux sont des événements imprévus qui perturbent l'équilibre de l'héroïne. Vient ensuite la blessure amoureuse, car l'union semble impossible. Dans un conte de fées, les deux âmes sœurs ne sont souvent pas compatibles du fait de leur statut social ou de leur caractéristique physique. C’est le problème central du récit, ce dernier pousse la Petite Sirène à le résoudre par tous les moyens.

Péripéties → La suite d'enchaînements logiques et chronologiques mettent à l'épreuve la Petite Sirène. : La perte de sa voix, les douleurs aux pieds, et le compte à rebours en sont les principaux éléments. En effet, l'héroïne doit atteindre un objectif dans un temps limité au risque de mourir.

La résolution du problème → A l'aide de ses sœurs et malgré l'échec, la Petite Sirène trouve une solution qui peut l'épargner de la mort.

La situation finale → L'héroïne est victime de son amour, elle favorise donc la vie du Prince à la sienne. Elle accède au monde céleste pour l'éternité.

De plus, le conte dispose des caractéristiques grammaticales du conte de fée. Le récit est principalement raconté à l'imparfait, pour des actions durables ou des descriptions, mais aussi au passé simple pour des actions vives et inattendues.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Les caractéristiques du conte de fées >