La petite sirène

par

La trajectoire de l'héroïne

L'héroïne est animée par l'envie d'évoluer, d'apprendre, de s'élever intellectuellement, c'est le point de départ du conte. Le désir de savoir grandit en elle au fur et à mesure que ses sœurs montent à la surface de l’eau. En effet l'héroïne est la plus jeune, c'est donc celle qui doit attendre le plus longtemps pour découvrir ce monde terrestre. C'est l'attente qui la rend de plus en plus impatiente mais l'excitation l'empêchera de prendre conscience des risques auxquels elles s'exposent, puisqu'elle n'a aucune garantie de réussite.

Lorsque la Petite Sirène assouvit son besoin de savoir, le besoin d'amour s'empare d'elle. Elle réalise que l'amour est impossible, ce qui l'amène à se poser des questions et à interroger sa grand-mère. C'est à partir de là que la Petite Sirène réalise que devenir humaine est le seul moyen d'être heureuse et par la même occasion, de posséder une âme éternelle. «Le voilà qui passe, celui que j’aime de tout mon cœur et de toute mon âme, celui qui occupe toutes mes pensées, à qui je voudrais confier le bonheur de ma vie! Je risquerais tout pour lui et pour gagner une âme immortelle».

Ainsi, l'amour et le désir d'âme sont les moteurs de l’histoire de la Petite Sirène: ils la poussent même à dépasser ses peurs et ses douleurs. «Je vais aller trouver la sorcière de la mer, que j’ai tant eue en horreur jusqu’à ce jour.»

Inscrivez-vous pour continuer à lire La trajectoire de l'héroïne >

Dissertation à propos de La petite sirène