La petite sirène

par

Hans Christian Andersen

Chronologie : Vie & Regards sur les œuvres principales

 

1805 : Hans Christian Andersen naît à Odense, une grande ville danoise. Il vit d'abord une enfance heureuse et choyée, mais son père, un modeste artisan cordonnier, meurt en 1816 au retour des guerres napoléoniennes. Sa mère, une femme presque illettrée et superstitieuse, a dû dans l’intervalle se placer comme blanchisseuse et devient alcoolique. Hans apprend à lire auprès d’une vieille dame du voisinage et fréquente parfois une école privée. Créatif, il s’adonne déjà au théâtre, lit beaucoup de poésie, Shakespeare, et rêve très tôt de gloire littéraire. Il doit travailler tôt, s’adonner un temps à des tâches manuelles, puis à treize ans il entre dans un cours d’éducation religieuse duquel il sort avec sa passion du théâtre intacte.

1819 : En plein âge d’or du vaudeville danois, Andersen part pour Copenhague avec l’espoir de devenir un auteur célèbre. Il frappe infructueusement à la porte du Théâtre Royal mais sa voix ayant déjà été remarquée, il parvient à obtenir gratuitement des cours de chant d’un ténor italien. Il bénéficiera plusieurs fois de l’aide de bienfaiteurs frappés par sa singularité. Elle lui permet d’entrer dans une école de danse, de recevoir des leçons d’art dramatique.

1822 : Alors qu’il commence à se produire comme comédien au théâtre, Andersen écrit sa première pièce, La Chapelle dans la forêt. Il en propose plusieurs à un membre du Théâtre Royal, qui sont toutes refusées. Le jeune écrivain parvient à faire paraître une scène dans un journal et grâce à son contact du Théâtre Royal, il obtient une bourse d’études du roi Frédéric VI. Il entre alors dans un collège où il a pour camarades de classe des enfants de douze ans. Il y reste jusqu'en 1827 tout en poursuivant ses activités d’écriture. Il conservera un souvenir terrible du directeur de l’établissement, qui avait fait de lui son souffre-douleur.

1827 : Suite à sa rencontre avec l’important homme de lettres Johan Ludvig Heiberg (1791-1860), Andersen commence à voir paraître ses poèmes ainsi qu’un récit de voyage dans des journaux. Il commence à connaître un petit succès en publiant à compte d’auteur son Voyage à pied depuis le canal de Holmen jusqu'à la pointe est d’Amager, un poème en prose dans le goût fantastique racontant une promenade dans une Copenhague fantasmagorique. Au théâtre en revanche, le...

Inscrivez-vous pour continuer à lire  >

Dissertation à propos de La petite sirène