L'adolescence clémentine

par

Opuscules

Le point commun des opuscules est qu’il s’agit de pièces fort longues. En revanche elles ne présentent ni homogénéité thématique, ni homogénéité générique.

Une traduction de la première églogue des Bucoliques de Virgile ouvre la section

Le second texte, Le Temple de Cupido, retrace la quête d’un jeune homme qui parcourt le monde à la recherche du Ferme Amour. C’est une thématique importante dans le recueil.

Le Jugement de Minos est la traduction du 12e texte de Dialogue des morts de Lucien.

Les deux pièces religieuses revêtent une unité thématique. Ces deux traductions insufflent dans l’œuvre les accents de la prière. On y retrouve un mélange d’invention et de tradition.

La pièce Les Tristes Vers de Philippe Béroalde constitue l’avant-dernière de la série des opuscules et a comme L’Oraison contemplative devant le crucifix qui suit une thématique religieuse. Il s’agit d’une traduction du Carmen lugubre de die dominicae passionis publié par l’humaniste italien Béroalde en 1481. LesTristes vers sont une pièce sur le jour du vendredi saint ; elle emprunte le ton de la déploration. Néanmoins, la fin de la pièce n’est pas empreinte de pathétique puisque le poète est saisi par la joie, dans la certitude qu’il est de la rédemption grâce au sacrifice du fils de Dieu. En effet, le poète vient d’évoquer l’ouverture des Enfers et du Paradis, et il poursuit cette vision saisissante par un élan visionnaire favorable. Le ton de la voix poétique n’est plus celui d’un prédicateur et s’adoucit à l’avènement d’un règne nouveau. Le texte nous invite à mesurer les enjeux d’un retournement entre la vie éternelle et la mort, lequel se manifeste stylistiquement. 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Opuscules >