Le baron perché

par

Le conte merveilleux et le ‘’surnaturel‘’

L’élément surnaturel apparaît dès le début du roman, et ce pour tout le récit: l’homme ne peut vivre dans les arbres toute sa vie. Cela le rapproche donc des nombreuses oeuvres de l’homme à l’état de nature, sauvage, comme Robinson Crusoe de Defoe.

Le roman comporte de nombreux éléments de fables ou de contes, comme en écrivaient les auteurs contemporains de Côme, le personnage, à la fin du XVIIIème siècle, et plus spécialement Voltaire avec ''Zadig'', ''Candide'' etc… D’ailleurs Côme est chassé comme ''Candide'' de la demeure dès le début du récit.

On trouve ainsi les éléments de contes tels que les personnages typiques comme le brigand Jean-Des-Bruyères, la société et les règles strictes voire stupides que le héros essaie de combattre. Les personnages représentent chacun un type de personne et sont en cela peut nuancés, tel que le héros, courageux et intrépide, son petit frère, jeune homme ordinaire, ses parents, aristocrates attachés aux règles établies de la noblesse, Violette qui symbolise la femme fatale et l’amour impossible.. L’auteur lui-même avait décidé de créer un personnage fort, en l’entourant ensuite de personnages secondaires symbolisant des comportements précis, des personnalités étranges mais collant au récit : « Les personnages secondaires, nés par une prolifération spontanée de cette atmosphère romanesque, sont des solitaires, chacun l'étant d'une façon manquée, gravitant autour de l'unique façon juste qui est celle du héros, des excentriques, des types bizarres ».

 

Parmi les éléments totalement irréalistes des aventures de Côme qui en font un conte merveilleux, il y a la rencontre avec Napoléon Bonaparte, alors empereur déchu ( en juin 1815 ) qui tenait à rendre visite à un homme tel que Côme, un homme au fort caractère et à l’identité particulière, célèbre de par l’Europe pour son mode de vie. Bonaparte pourtant, a tout de suite été transféré à Sainte Hélène, pour y mourir, cette visite est donc totalement impossible.

Côme rencontrera également le Prince André, le héros du célèbre roman de Tolstoï Guerre et Paix.

 

Sa mort est également totalement farfelue: ne désirant pas retourner au sol, même pour mourir, Côme sentant sa fin proche, à environ 70 ans, s’attachera de toutes ses forces à une montgolfière et mourra donc dans les airs, dans le ciel.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Le conte merveilleux et le ‘’surnaturel‘’ >