Le blé en herbe

par

L’amour naissant

Dans « Le Blé en Herbe », Colette nous démontre la naissance de deux sentiments reliés à l’amour, fort présents dans l’œuvre. L’amour charnel et physique est vécu par Philipe, une figure masculine, alors que l’amour spirituel et platonique est représenté par notre jeune héroïne Vinca.

A) L’amour à travers le personnage de Philipe

Le passage de l’amitié à l’amour est détaillé dans « Le Blé en Herbe ». Phil connaît Vinca depuis sa toute petite enfance, une belle période qu’il a passée avec elle dans la complicité et l’insouciance. Et pourtant, ces vacances d’été ne sont pas comme les autres. Depuis le début du roman, on assiste à une prise de conscience que le comportement de Philipe, ainsi que celui de son amie ont changé. Pour la première fois, l’amour endormi au plus profond de son cœur s’est réveillé par la subite prise de conscience du pouvoir de séduction de Vinca. Un amour non physique entre nos deux jeunes héros est révélé. Ceci dit, l’adolescent de seize ans n’est pas satisfait par le simple fait de tomber amoureux en rêves seulement. Il a besoin que cet amour soit réel pour qu’il se sente grandir et devenir un adulte. Il espère qu’il l’approche et qu’elle lui dise : « Phil, ne sois pas méchant ». Ce n’est pas l’amour « galant » comme le voulait Vinca qu’il recherche, mais un amour viril, charnel, un contact sexuel.

Ce plaisir sexuel, ne le trouvant pas en  son amie d’enfance, il va le connaître grâce à une étrangère plus âgée. Ce sont...

Inscrivez-vous pour continuer à lire L’amour naissant >

Dissertation à propos de Le blé en herbe