Le blé en herbe

par

Le dur passage de l’enfance à l’adolescence

La difficile période de transition entre l’enfance et l’adolescence est la même que celle de l’amitié et l’amour. Nous verrons, à travers nos deux protagonistes, comment cette période est vécue.

A) « Toute leur enfance les a unis, l’adolescence les a séparés »

Dans son livre, Colette nous explique que l’adolescence est une période inévitable qui vient troubler le monde de l’enfance, aussi innocent et stable soit-il. La romancière fait prendre conscience au lecteur que l’enfance, une saison de notre vie, se termine alors qu’une autre est prête à commencer. « Le Blé en Herbe » est une découverte de la naissance du trouble adolescent. Philipe, tout comme Vinca, ne comprend pas l’origine de ses sentiments nouveaux et presque soudains. Tout est confus dans la tête de l’adolescent. Et chacun d’entre nous a sa manière de maîtriser (ou pas), ses sentiments. Colette nous montre bien qu’il y a une différence de maturité entre le garçon et la fille à l’adolescence. La fille est plus prudente et ne se lance pas tête baissée, dans l’exploration du monde aussi étrange et dangereux qu'est celui de l’adolescence.

Si Phil et Vinca étaient inséparables et reliés par la joie et le bonheur que leur procurait l’enfance, c’est cette étincelle, la naissance de l’adolescence, qui va briser et troubler leur relation pour ne se retrouver que plus tard, le temps de comprendre ce qui leur arrive.

B) « Le Blé en Herbe »

Le titre du roman résume bien le contenu de l’histoire et traduit bien ce passage de l’amitié à l’amour et de l’enfance à...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Le dur passage de l’enfance à l’adolescence >

Dissertation à propos de Le blé en herbe