Le blé en herbe

par

Vinca Ferret

Vinca, fille d'Auguste et Mme Ferret, a quinze ans lorsqu’elle apparaît pour la première fois au lecteur. Surnommée la « Pervenche », elle joue le rôle d’une héroïne remarquable. Colette commence par en faire un portrait physique quelque peu marqué par la nonchalance, à la surprise du lecteur qui s’attendait peut-être à une description un peu plus « féminine » et raffinée. On prend connaissance d’une jeune adolescente qui ne prend pas vraiment soin d’elle, avec « son chandail reprisé », « ses espadrilles racornies » et sa jupe qui « datait de trois ans ». Ces expressions accentuent le côté sauvage et innocent de la jeune fille parfaitement en harmonie avec la nature, puisque ses yeux ont « une couleur de pluie printanière » et sa jupe « appartenait à la crevette et aux crabes ». A la fois grande et maigre, elle a l’air d’un garçon manqué avec ses « cheveux courts » et son attitude de « petit garçon ».

La personnalité de Vinca va évoluer tout au long de l’histoire. Tout comme Philipe, elle aussi va connaître des changements au niveau physiologique mais aussi sentimental, dus au « bourgeonnement » de l’adolescence qu’elle va exprimer de manière différente, voire opposée, par rapport à Phil. D’abord, le caractère enfantin de Vinca fait place à une adolescente qui veut s’effacer, qui parle et agit peu, docile, rougissante et qui se laisse dominer par Phil et ses parents.

« Derrière la fenêtre, les yeux de la Pervenche le suivaient, et les gouttes glissantes le long de...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Vinca Ferret >

Dissertation à propos de Le blé en herbe