Le Capitaine Fracasse

par

Un roman de cape et d’épée dont la fantaisie est remarquable

Le Capitaine Fracasse offre toutes les caractéristiques du genre romanesque que l’on appelle « roman de cape et d’épée ». Le roman se passe en France, sous le règne de Louis XIII, qui a été roi de 1610 à 1643. Dans le roman, on découvre un jeune noble, le baron de Sigognac, fort d’un certain esprit chevaleresque et d’un courage important, bien qu’il ne soit pas l’archétype du héros chevalier. Il a tout de même quelques similitudes avec D’Artagnan : il est gascon d’origine, il est chevalier et vit à la même époque. De plus, c’est un chevalier, de la petite noblesse, qui met ses talents à l’épée au service d’une noble cause : il défend les plus faibles et se bat pour ce qu’il pense être juste. On retrouve également, dans son attitude, l’importance de l’honneur, des combats et une volonté de se battre avec courage. Cet esprit chevaleresque est accentué par une histoire d’amour :

un soir, en plein hiver, alors qu’il s’ennuyait seul avec un vieux serviteur dans son château (un manoir en ruines dans la région des Landes entre Dax et Mont de Marsan), il rencontre une troupe de comédiens ambulants qui lui demande l’hospitalité, ce qu’il leur offre : « Qui pouvait à cette heure venir troubler la solitude du manoir et le silence de la nuit ? Quel voyageur malavisé heurtait à cette porte qui ne s'était pas ouverte depuis si longtemps pour un hôte, non par manque de courtoisie de la part du maître, mais par l'absence des visiteurs ? Qui demandait à être reçu dans...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Un roman de cape et d’épée dont la fantaisie est remarquable >

Dissertation à propos de Le Capitaine Fracasse