Le Guépard

par

Les bouleversements politiques et sociaux

La première partie du roman Le Guépard prend place au moment du « Risorgimento », autrement dit au moment de l'unification de l'Italie qui tisse une toile de fond historique importante pour comprendre l'histoire particulière de la famille Salina. L'Italie était, avant la fin du XIXème siècle, un agrégat de petits royaumes indépendants. Les rois de la Maison de Savoie réussirent, avec l'aide du général Garibaldi, à unifier la péninsule italienne, avec en arrière-plan l'idéal de l'État-nation hérité de la Révolution française.

Le Guépard se rend compte que les hommes de pouvoir changent de nature : lui alors si habitué à la Cour aristocratique où toutes les familles d'Italie se partageaient les terres depuis des siècles, voit arriver d'autres hommes, nouvellement riches, qui ne sont pas là par la noblesse de leur sang. Ce bouleversement est un effondrement des valeurs aristocratiques, qui ne sont pas partagées par la bourgeoisie montante. Le Guépard voit d'un mauvais œil cette perte d'orgueil, de distinction et de force : « Nous fûmes les guépards, les lions ; ceux qui nous remplaceront seront les chacals et les hyènes. » Il regarde ainsi ces bouleversements avec distance et cynisme. Les changements sociaux ne l'affectent pas, et il regarde se débattre les hommes en commentant de temps en temps la bêtise et la vanité des événements humains : « (...) beaucoup de choses se passeraient, mais tout serait une comédie, une comédie bruyante, romantique, avec quelques tâches de sang sur son habit de bouffon. »

Inscrivez-vous pour continuer à lire Les bouleversements politiques et sociaux >

Dissertation à propos de Le Guépard