Le Journal du séducteur

par

Johannes

Il est l'auteur du journal que découvre le narrateur. À travers ses écrits, on devine un homme manipulateur, calculateur et sans compassion. En effet, l'un de ses plus grands plaisirs réside dans l'obtention de l'attention de jeunes femmes naïves et encore vierges des choses de l'amour. À l'aide de ses connaissances de la psychologie féminine, il parvient à faire tomber progressivement la jeune et jolie Cordélia dans ses filets. À être toujours là , discrètement, sa présence devient peu à peu indispensable à la jeune femme. Par ailleurs, les tourments dans lesquels il la plonge la force à se remettre sans cesse en question, elle l'aime et le déteste à la fois ; il en a fait un objet à sa merci : « Du plus profond de son cœur elle lui pardonne, mais elle ne trouve pas le repos car le doute se réveille […] Alors elle hait […] mais elle ne trouve pas le repos. »

Alors que nous suivons chacune de ses manigances pour obtenir la main de Cordélia, nous pouvons constater à quel point cette « traque » n'est qu'un jeu pour lui : Cordélia ne l'attire que parce qu'elle représente une épreuve à sa hauteur. Une fois entièrement offerte, Johannes s’en débarrassera sans aucune pitié, et sans la moindre compassion à son égard.

Ce personnage serait une projection de l'auteur lui-même et l'intrigue une sorte de biographie de sa relation avec Regina Olsen.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Johannes >

Dissertation à propos de Le Journal du séducteur