Le Journal du séducteur

par

Les ruses de séducteur : le parallélisme avec Dom Juan

Selon la philosophie de Kierkegaard, le premier stade humain est celui de l'esthétisme. L'Homme doit s'abandonner aux jouissances immédiates. Cette philosophie de vie est sans conteste identique à celle du Dom Juan de Molière, ainsi qu'à son propre héros. Ces deux auteurs traitent du séducteur dans l'exercice de son art, dévoilant les mécaniques et ruses qui leur permettent d'obtenir la faveur des femmes.

1. Un but commun

 

Si l'un souhaite juste obtenir l'accord d'un mariage, l'autre ne veut rien de moins que rendre folle d'amour sa proie, lui ôtant alors toute innocence. Cependant, leur plaisir reste le même : il faut savoir jouir des moments de séduction, car ce sont les seuls moments d'intérêt. Savoir briser une à une chaque barrière de la femme pour enfin la faire sienne. Ainsi, Dom Juan et Johannes nous clament des choses fort semblables : « On goûte une douceur extrême à réduire, par cent hommages, le cœur d'une jeune beauté, […] à forcer pied à pied toutes les petites résistances qu'elle nous oppose, […] et la mener doucement où nous avons envie de la faire venir. » (Dom Juan) ; chaque difficulté, tant qu'elle pimente la chose, est bonne à prendre : « La question des fiançailles ne constitue qu'une difficulté comique. Je ne crains ni les difficultés comiques, ni celles qui sont tragiques ; les seules d'entre elles que je redoute sont les difficultés ennuyeuses. » (Johannes).

Dans chacune des œuvres, on assiste donc à la « déchéance » d'une pauvre vierge, tombée dans d'inextricables filets, dont elle ne parviendra jamais entièrement à se défaire. Aucun de ces séducteurs n'éprouve de remords quant à sa conduite : celle-ci est toujours justifiée à leur yeux. Les femmes méritent toutes une certaine attention (« Ce n'est pas une unique beauté qui vous tient sous le charme mais un ensemble ») car chacune à sa beauté propre. Leur plaisir, leur jouissance se trouve dans cette chasse sans fin.

 

... Inscrivez-vous pour continuer à lire Les ruses de séducteur : le parallélisme avec Dom Juan >

Dissertation à propos de Le Journal du séducteur